Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Lumière sur les étapes d'intervention de la DPJ

« Collaborez avec la DPJ. » C'est le premier conseil de Me Marie-France Ouimet (photo), avocate spécialisée en protection de la jeunesse au cabinet Goldwater Dubé, ce qui est « totalement aux antipodes des conseils [qu’elle] donne à un client en droit criminel. »
« Collaborez avec la DPJ. » C'est le premier conseil de Me Marie-France Ouimet (photo), avocate spécialisée en protection de la jeunesse au cabinet Goldwater Dubé, ce qui est « totalement aux antipodes des conseils [qu’elle] donne à un client en droit criminel. »

Les parents qui voient la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) débarquer dans leur vie peuvent rapidement être dépassés par les événements et les dédales administratifs que la situation comporte. Se faire soupçonner d’avoir maltraité son enfant alors qu’il n’en est rien est assurément un cauchemar, certes long, mais non sans issue.