Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

La DPJ : un système humain et imparfait

« Le risque d’erreur existe, ce n’est pas une science exacte, la DPJ », prévient Me Marie-France Ouimet, du cabinet Goldwater Dubé.
« Le risque d’erreur existe, ce n’est pas une science exacte, la DPJ », prévient Me Marie-France Ouimet, du cabinet Goldwater Dubé.

L’histoire de la fillette de Granby a levé le voile sur de nombreuses faiblesses au sein de la protection de la jeunesse. Des lacunes « à tous les niveaux du système », avait dit la protectrice du citoyen dans son rapport présenté en 2019 à la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse. Les enfants ne sont pas les seuls à en souffrir; les parents et les intervenantes aussi.