Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Percée dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules

Combiné à la chimiothérapie et administré avant l'intervention chirurgicale, un médicament qui rétablit la réponse immunitaire antitumorale augmente de façon importante les chances de survie des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules, constate une étude à laquelle ont collaboré des chercheurs montréalais.