Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

L'Inde et la Chine servent de marchés refuges pour le pétrole de la Russie

Un employé d'une station-service pétrolière de Bharat fait le plein d'essence dans un véhicule à Mumbai, en Inde, le samedi 11 juin 2022. L'Inde et d'autres pays asiatiques deviennent une source de plus en plus vitale de revenus pétroliers pour Moscou alors que les États-Unis et d'autres pays occidentaux réduisent leur importations d'énergie de la Russie conformément aux sanctions imposées par sa guerre contre l'Ukraine.
Un employé d'une station-service pétrolière de Bharat fait le plein d'essence dans un véhicule à Mumbai, en Inde, le samedi 11 juin 2022. L'Inde et d'autres pays asiatiques deviennent une source de plus en plus vitale de revenus pétroliers pour Moscou alors que les États-Unis et d'autres pays occidentaux réduisent leur importations d'énergie de la Russie conformément aux sanctions imposées par sa guerre contre l'Ukraine.

L'Inde et d'autres États d'Asie se révèlent des marchés refuges essentiels pour permettre à la Russie d'écouler son pétrole, malgré les pressions des États-Unis qui les exhortent à ne pas hausser leurs importations alors que l'Union européenne et d'autres pays alliés ont fermé le robinet russe dans le cadre d'une série de sanctions liées à l'invasion de l'Ukraine.

Par Krutika Pathi et Elaine Kurtenbach | The Associad Press