Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Les vétérinaires vivent mal la pandémie et la pénurie de personnel

La pandémie, le télétravail et la solitude qui peut en résulter ont incité plusieurs personnes à adopter un animal de compagnie, ce qui accentue la pression exercée sur les médecins vétérinaires du Québec et du Bas-Saint-Laurent.