Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Société

Le ras-le-bol général profite à l’extrême droite

Les remorqueurs refusent de transporter les poids lourds à l'extrérieur du centre-ville.

La colère et la méfiance généralisée envers les médias, les gouvernements et les autorités sanitaires qui ont alimenté les récentes manifestations du «convoi de la liberté» à Ottawa sont là pour rester et auront un impact à long terme sur la politique canadienne, estiment des experts qui étudient l’extrême droite et la radicalisation.