Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Société

La police prévient les manifestants qu'ils risquent d'être accusés de méfait

Une manifestante devant le Parlement à Ottawa, le 8 février 2022.
Une manifestante devant le Parlement à Ottawa, le 8 février 2022.

La police d’Ottawa hausse le ton devant les manifestants qui occupent la capitale nationale depuis près de deux semaines: ils risquent d’être accusés au criminel s’ils ne dégagent pas les rues.