Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

L'inflation affecte aussi les commerces d'articles de seconde main

Les magasins d’articles de seconde-main, comme Renaissance, montré sur cette photo, n’échappent pas à l’inflation. Différentes stratégies sont mises en place pour éviter de refiler la facture à leur clientèle, dont une partie est défavorisée.
Les magasins d’articles de seconde-main, comme Renaissance, montré sur cette photo, n’échappent pas à l’inflation. Différentes stratégies sont mises en place pour éviter de refiler la facture à leur clientèle, dont une partie est défavorisée.

L'augmentation du coût de nombreux biens de consommation a eu pour effet d'alimenter l'intérêt des Québécois pour l'économie circulaire, et particulièrement pour l'achat d'articles de seconde main. Or, les commerces qui se spécialisent dans la vente d'objets usagés sont eux aussi frappés par l'inflation, mais leur marge de manœuvre pour contrer ses effets est limitée.