Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Il ne manque pas de cathéters épiduraux pour l'instant au Bas-Saint-Laurent

Si, règle générale, très peu de gens ont été infectés par le SRAS-CoV-2, tous ont dû composer avec l'impact de la pandémie, comme des mesures sanitaires qui variaient parfois d'une semaine à l'autre.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent assure ne pas manquer de cathéters épiduraux pour répondre à la demande des femmes enceintes de la région pour l’instant.