Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Difficile d’aider les victimes de catastrophes climatiques, selon Oxfam

Les Somaliens qui ont fui les zones frappées par la sécheresse sont assis dans un camp de fortune à la périphérie de la capitale Mogadiscio, en Somalie, le 4 février 2022.
Les Somaliens qui ont fui les zones frappées par la sécheresse sont assis dans un camp de fortune à la périphérie de la capitale Mogadiscio, en Somalie, le 4 février 2022.

Un nouveau rapport publié par Oxfam, intitulé L’heure des comptes, soutient que le montant nécessaire pour financer les appels humanitaires de l’ONU liés à des évènements climatiques extrêmes est aujourd’hui huit fois plus élevé qu’il y a 20 ans.