Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Freeland évoque des pressions de la Maison-Blanche pour un déblocage à Windsor

Mme Freeland, qui est également vice-première ministre, témoigne jeudi devant la Commission sur l'état d'urgence, qui doit déterminer si le gouvernement libéral était justifié d'invoquer la Loi sur les mesures d'urgence pour mettre un terme aux blocages.
Mme Freeland, qui est également vice-première ministre, témoigne jeudi devant la Commission sur l'état d'urgence, qui doit déterminer si le gouvernement libéral était justifié d'invoquer la Loi sur les mesures d'urgence pour mettre un terme aux blocages.

Quatre jours avant que le gouvernement Trudeau n'invoque la Loi sur les mesures d'urgence pour mettre un terme aux blocages du «convoi de la liberté», l'hiver dernier, un haut responsable à la Maison-Blanche a clairement indiqué que les États-Unis voulaient que le Canada maîtrise la situation, a-t-on appris jeudi à la commission Rouleau.