Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

B'nai Brith croit que la «réforme de la loi 101» pourrait nuire à la communauté juive

Le PDG de B'nai Brith, Michael Mostyn (photo), se dit préoccupé par le fait que de nombreux immigrants juifs, y compris des personnes âgées provenant d'Ukraine et de l'ex-Union soviétique, ne pourront plus avoir accès à certains services publics en anglais.
Le PDG de B'nai Brith, Michael Mostyn (photo), se dit préoccupé par le fait que de nombreux immigrants juifs, y compris des personnes âgées provenant d'Ukraine et de l'ex-Union soviétique, ne pourront plus avoir accès à certains services publics en anglais.

La «réforme de la loi 101» nuira aux aînés juifs anglophones vulnérables et pourrait provoquer un nouvel exode des jeunes juifs du Québec, a déclaré lundi l’organisation B'nai Brith.