Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Société Chronique |

Geneviève Pettersen | Noël à l'heure de la garde partagée

Je me rappelle mon premier Noël de maman séparée. J’expérimentais toutes sortes de sentiments. D’un côté, j’avais envie d’éclater en sanglots en songeant que je ne serais pas là au moment où les petits yeux de mes enfants s’illumineraient à la vue des cadeaux déposés sous le sapin. De l’autre, je me sentais plus libre que jamais. Ça faisait combien d’années que je n’avais pas fait exactement ce que je voulais à Noël ? Des milliers, me semblait-il.